Aujourd’hui nous nous intéressons à l’opportunité de diversifier sa stratégie d’investissement en profitant des actions offrant à leurs actionnaires des dividendes. Même si le dividende 2020 versé par les grands groupes français subit lui aussi de plein fouet la crise sanitaire (et économique) que nous traversons depuis quelques mois, investir dans les actions à dividende reste tout de même particulièrement intéressant sur une stratégie long terme.

Nous le verrons dans l’article, les dividendes versés par les entreprises sont en augmentation constantes et régulières depuis de nombreuses années (avec même une année 2019 exceptionnel).

Donc sans plus attendre, un petit détour par le sommaire avant d’attaquer le vif du sujet !

Sommaire

Définition dividende : un peu de théorie

Qu’est-ce qu’un dividende ?

Un dividende est un revenu versé par une entreprise à ses actionnaires. Ce versement peut être effectué une à plusieurs fois par an (c’est par exemple le cas pour Total qui verse son dividende en trois fois : deux acomptes plus le solde).

C’est le conseil d’administration d’une entreprise qui propose, en assemblée générale, le versement de dividendes à ses actionnaires, ainsi que le montant global qui est reversé. C’est donc in fine les actionnaires de l’entreprise qui prennent la décision de se rémunérer en versant une partie des bénéfices annuels de l’entreprise.

Concrètement, l’assemblée générale de l’entreprise constate l’existence de bénéfices distribuables (mais peut également puiser dans les réserves de trésorerie). Le montant global du dividende versé est donc pris directement dans les liquidités de l’entreprise. Le versement de dividende n’est cependant pas systématique. Les actionnaires peuvent décider par exemple de réinvestir les bénéfices de l’entreprise dans des projets de croissance de la société. Et donc à terme augmenter la valorisation de l’entreprise.

Montants de dividendes versés en France et dans le monde

Des versements en hausse régulière

Depuis 2013, le montant des dividendes versés en France a augmenté de 60% !
2015 - 34,8 milliards d'€
2016 - 40,7 milliards d'€
2017 - 39,2 milliards d'€
2018 - 42,7 milliards d'€
2019 - 49,2 milliards d'€

Vous souhaitez deux chiffres remarquables complémentaires afin de mesurer à quel point le montant des dividendes reversés est vertigineux ?

0

Milliards de dollars reversés dans le monde en 2019. Un record !

0

Milliards d’€ reversés par les seules entreprises du CAC 40 en 2019. Un record également

La France championne d’Europe du versement de dividendes

Avec 49,2 milliards d’€ versés en 2019, la France est championne d’Europe des dividendes reversés à ses actionnaires. Et de loin même ! A titre de comparaison, l’Allemagne a reversé 38,5 milliards en 2019 et le Royaume-Uni 35 milliards.

Même si la plupart des entreprises françaises cotées en bourse ont vues leurs dividendes augmenter au cours de l’année 2019, la forte croissance entre 2018 et 2019 s’explique surtout :

  • D’une part, par la très forte hausse des bénéfices de Kering (pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit en autre de Balenciaga, Gucci ou Yves Saint-Laurent)
  • D’autre part, grâce à quelques groupes d’exceptions français comme Sanofi, BNP Paribas, Total ou encore Axa

La crise sanitaire de 2020 affecte cependant lourdement les versements de dividendes

Alors, nous venons de le voir, le versement des dividendes est en augmentation constante depuis de nombreuses années et a bondi  de 60% en 6 ans. En 2020, cependant, avec le contexte de crise sanitaire exceptionnel que nous connaissons lié à la pandémie de Covid-19, certaines entreprises ont été amenées à supprimer ou diminuer leurs dividendes au titre de l’exercice 2019. Ceci dans l’optique de maintenir à flot leur trésorerie.

A ce titre, les groupes Accor, Airbus, Air France-KLM, Air-Liquide, ADP, ArcelorMittal, Arkema, Atis, Coface, CNP Assurances ou encore par exemple toutes les banques de la place (la liste de valeurs est encore longue à vrai dire) ont dors et déjà annoncé l’annulation de leurs dividendes pour 2019.

Mais tout n’est pas noir pour autant en cette année exceptionnelle !  D’autres groupes ont quant à eux confirmés le maintien des dividendes. On peut citer à titre d’exemple Schneider Electric, Euronext ou encore Dassault Systems.

Détachement dividende : ce qu’il faut retenir

Explication du mécanisme de détachement

On appelle détachement du dividende, le fait de diminuer une action du montant du dividende. Ainsi donc, le jour du détachement, à l’heure d’ouverture de la bourse, le cours de l’action perd l’équivalent du montant du dividende.

La date de détachement du dividende est déterminée par l’assemblée générale. Cette date correspond à la date à laquelle le dividende va être détaché de l’action.

Ainsi, tout actionnaire qui détient au moins une action à la veille de la clôture du détachement va recevoir le dividende (dans les faits, la date de paiement intervient trois jours ouvrés après la date du détachement).

Dividende en espèce ou dividende en action ?

Un peu de théorie

Nous avons vu juste avant le principe de détachement, puis de versement trois jours après son détachement. Il s’agit d’un dividende dit « en espèce ».

Cependant, une entreprise peut prévoir de donner le choix à ses actionnaires de toucher le dividende en espèce ou en actions.

Dans le cas d’un dividende en actions, l’actionnaire va recevoir un certain nombre d’actions. Ce nombre d’actions dépend du montant du dividende et du nombre d’actions que l’actionnaire détient au moment du détachement. En complément, l’entreprise peut appliquer une décote (sans excéder 10%). 

Dans la pratique, le prix des actions nouvelles émises sont souvent égales à 90% de la moyenne des cours d’ouverture de l’action sur les vingt dernières séances de bourse, diminué du montant du dividende.

Cas pratique

Prenons un petit exemple pour bien comprendre. Vous avez 100 actions d’une valeur cotée à 10€. Ce prix de 10€ est stable sur les 20 dernières séances. Le conseil d’administration décide d’un versement de dividende de 0,5€ par action. Une décote de 10% est appliquée sur les actions nouvelles émises. Autrement dit, chaque nouvelle action est émise à 9€. Pour vos 100 actions, vous pouvez recevoir un dividende global de 50€ (c’est-à-dire 100 * 0,5€). Ce qui vous donne un versement de 50 / 9 = 5 actions complémentaires (plus un complément en espèce de 5,5€).

Vous vous retrouvez au final avec 105 actions, ce qui est particulièrement bénéfique car cela vous fait baisser en complément votre prix de revient unitaire (vous n’avez pas à payer de frais de transactions aller – retour pour ces 5 actions complémentaires).

Prochains dividendes à ne pas rater

Vous cherchez à identifier des valeurs sûres pour investir ? Pourquoi ne pas commencer par investir dans des actions du CAC 40 ? Ci-dessous le calendrier 2020 des dividendes versés par ces entreprises avec les rendements associés.

DateValeurType d'évènementMontant du dividendeRendement
06 janv.TotalAcompte0,66 €-
14 janv.KeringAcompte3,50 €-
03 marsHermes IntlAcompte1.00 €-
16 marsStmicroelectronicsSolde0,05 €-
24 marsUnibail RodamAcompte5,40 €-
30 marsTotalAcompte0,68 €-
21 avr.VivendiDétachement0,60 €2,50 %
28 avr.Hermes IntlSolde3,05 €-
04 maiSanofiDétachement3,15 €3,61 %
05 maiSchneider ElectricDétachement2,55 €2,45 %
11 maiAir LiquideDétachement2,70 €1,94 %
12 maiVeolia Environ.Détachement0,50 €2,64 %
28 maiDassault SystèmesDétachement0,70 €0,46 %
01 juinLegrand SADétachement1,34 €1,92 %
02 juinOrangeSolde0,20 €-
03 juinCapGeminiDétachement1,35 €1,19 %
08 juinCarrefourDétachement0,23 €1,73 %
23 juinKerringSolde4,50 €-
23 juinVinciSolde4,50 €-
29 juinTotalSolde0,68 €-
01 juil.MichelinDétachement2,00 €2,14 %
02 juil.TeleperformanceDétachement2,40 €0,94 %
03 juil.L'OréalDétachement3,85 €1,39 %
07 juil.AxaDétachement0,73 €4,21 %
07 juil.LVMHSolde2,60 €-
08 juil.Pernod RicardAcompte1,18 €-
14 juil.DanoneDétachement2,10 €3,75 %
07 sept.Publicis GroupeDétachement1,15 €3,99 %

Palmares des dividendes pour 2020

Pour l’année 2020, les entreprises qui prévoient de verser les dividendes les plus importants sont celles indiquées ci-dessous. Il convient cependant d’être prudent face à des entreprises qui versent des dividendes trop conséquents. Parfois cela peut être simplement le signe d’une société en mauvaise santé qui cherche à attirer les investisseurs en offrant des dividendes un peu hors norme.

Malgré tout, si vous regardez bien la liste ci-dessous, il y a tout de même plusieurs actions très intéressantes à avoir dans son portefeuille. Je pense plus particulièrement à Axa, Total, CNP Assurances ou encore les valeurs boursières des constructeurs immobilier Icade ou Nexity.

ValeurDividende 2020Rendement
Mercialys0,80 €12,93 %
Klepierre1,70 €11,13 %
Carmilla1,00 €10,86 %
Eutelsat Com.0,89 €10,10 %
CNP Assurances0,94 €8,23 %
Scor1,80 €8,20 %
Axa1,43 €8,15 %
Altarea10,00 €8,03 %
Total2,59 €7,72 %
Icade4,29 €7,59 %
Covivio4,54 €7,27 %
Orange0,70 €7,07 %
Nexity2,00 €6,99 %
Tour Eiffel2,00 €6,69 %

Les dividendes comme source de revenus passifs long terme

Si vous avez un objectif long terme de disposer d’une rente (pourquoi pas pour combler votre baisse de revenus au moment de la retraite), mettre en place une stratégie d’achat d’actions offrant de façon régulière des dividendes doit être regardé de plus prêt. Dans votre stratégie long terme, il convient d’une part de réinvestir les dividendes que vous touchez (en privilégiant les versement en actions) et d’autre part de diversifier votre portefeuille.

Petit à petit, un effet boule de neige va se mettre en place et vous allez recevoir de plus en plus de versements. Bien sûr, pour ne vivre que des dividendes perçus, il vous faudrait disposer d’un portefeuille de plusieurs centaines de milliers d’€. Mais cependant, en achetant régulièrement, quand vous en avez la possibilité, des actions reversant des dividendes, vous allez vous enrichir de façon certaines. En tout cas, beaucoup plus vite qu’en laissant cet argent sur un Livret A !

Vous souhaitez aller plus loin et élaborer une stratégie poussée d’investissement sur les valeurs boursières à  fort rendement de dividende ? Je vous propose la lecture de Gagner en bourse grâce aux dividendes. Ce livre vous apprendra comment parvenir à vivre sur le long terme uniquement en investissant sur des valeurs qui reversent des dividendes à ses actionnaires.

Acheter des actions à dividende sur un compte titre ou sur un PEA ?

Pour profiter du versement de dividendes, les actions peuvent être achetées soit sur un compte titre ordinaire (CTO), soit sur un plan d’épargne actions (PEA).

Sur un compte titre ordinaire, les gains reçus, qu’il s’agisse des plus values gagnées lors de vos opérations classiques d’achat – vente ou qu’il s’agisse des dividendes perçus, sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% ! Autrement dit, si vous percevez 100€ de dividendes, il ne vous reste net que 70€ in fine.

Le versement des dividendes sur des actions placées sur un PEA est plus avantageux dans la mesure ou ils ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. A cela, peut s’ajouter une exonération totale d’impôt sur le revenu si vous conservez votre PEA pendant un délai de 5 ans à compter du premier versement sans effectuer le moindre retrait. Les prélèvements sociaux restent dus, sauf dans le cas ou vous avez ouvert votre PEA avant 2018 (avant la mise en place de la réforme fiscale de 2017 qui a créé une distinction entre les anciens et les nouveaux PEA).

D’un point de vue optimisation fiscale, un avantage très net à l’investissement en passant par un PEA. D’autant plus si vous avez une stratégie long terme.

Dividende 2020 : conclusion et avis final

Investir dans des actions qui versent régulièrement des dividendes à ses actionnaires est une très bonne façon de diversifier ses investissements. Il faut voir cela comme un investissement sur le long terme. Un rente pour vos vieux jours.

Nous l’avons vu plus haut dans l’article, les montants versés par les entreprises du CAC 40 offrent des rendements très intéressant, comparativement à certains placements comme notamment les Livret A (dont le taux de rémunération actuel est de 0,75%).

Pa railleurs, nous l’avons vu dans l’article, le montant des dividendes versés par les entreprises ne cesse d’augmenter au fil des ans. Ce montant a ainsi grimpé de 60% entre 2013 et 2019. Bien sûr, le contexte de la crise sanitaire que traverse le monde actuellement a freiné brusquement les versements de dividendes, mais cela n’est que temporaire et les entreprises recommenceront à verser des dividendes massivement à leurs actionnaires dès que la pandémie de Covid-19 sera derrière nous.

Au final, investir dans des actions versant des dividendes est un excellent moyen, sur le long terme, de s’enrichir. Visez des entreprises bien ancrées, dans le top des entreprises française (je pense notamment à Total) afin de vous assurer des versements réguliers.

Nous arrivons au terme de l’article. J’espère qu’il vous a plu ! N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ou à partager l’article. Si vous souhaitez découvrir d’autres stratégies d’investissement, vous pouvez consulter ici tous les articles en lien.

Laisser un commentaire